MES AVENTURES VANLIFE: COMMENT ELLES ONT COMMENCÉES.

Ne laisse pas une opportunité passer quand elle se présente à toi. Nous avons tous des projets qui murissent à longueur de temps dans notre matière grise, certains ne verront jamais le jour, d’autres se créent à un moment clé. La vie se base sur un timing dont nous n'avons pas le pouvoir de contrôler mais nous avons toujours le choix. Chaque choix, qu'il soit réfléchi ou spontanné, nous mène vers un nouveau chemin. Prendre l’opportunité, c’est ce que Lyce a su faire, lorsqu’elle se trouva nez à nez devant le van de ses rêves. Elle n’avait rien prévue, mais elle savait qu’un jour, elle voyagerait dans un van, qu’elle aménagerait elle-même. Elle nous raconte comment ses belles aventures ont commencées.

 Salut tout le monde ! Je m’appelle Lyce, je viens d’avoir 25 ans et ça fait 4 ans que j’ai mon van. Je me souviens bien du jour où je l’ai vu, j’étais dans le Gard pendant quelques jours, et dans une rue il y avait ce petit combi blanc t3 avec un numéro de téléphone inscrit à l’arrière. À vrai dire, je n’ai pas réfléchi longtemps, j’ai appelé le propriétaire directement même si je n’y connaissais rien en van. Je m’étais toujours dit qu’un jour j’aurais un van aménagé. Le fait de dormir ou tu le souhaites, de te réveiller au bord de la mer, puis un autre jour à proximité d’un lac de montagne avec une vue dingue m’attirait énormément. Être libre, tout simplement. Donc je me suis empressée de contacter la propriétaire, il y avait déjà pas mal de personnes qui l’avaient contacté mais j’avoue que j’ai eu un très bon feeling avec cette dame et sa famille plutôt atypique. C’est sûrement ça qui a joué en ma faveur. Et voilà, seulement 2 jours après je me suis retrouvée avec un combi dans mon jardin.

"N’importe qui peux faire des miracles en y donnant du sien !"

J’étais tellement heureuse de mon acquisition, mais je me suis quand même dit qu’il fallait faire quelque chose pour la déco intérieure qui faut l’avouer était très kitch et pas vraiment dans mes goûts. Entre la moquette bleu clair sur les côtés, les colliers hawaiiens et le vinyle bleu foncé au plafond j’avais pas mal de boulot à prévoir. Après avoir acheté le matériel, enlevé les meubles du van, pris un malin plaisir à déchirer ce vinyle horrible des murs, le plus gros travail m’attendait. Je n’étais absolument pas bricoleuse, et d’ailleurs c’est toujours le cas, mais n’importe qui peux faire des miracles en y donnant du sien ! Heureusement, j’ai pu compter sur mon acolyte Charline, ma partenaire au quotidien, pour m’aider dans cette tâche qui nous aura quand même prit 5 jours à deux.

Il ne restait plus qu’à prendre la route et prévoir un itinéraire pour notre tout premier road trip, nous avions choisi l’Ardèche et la Lozère car on voulait une destination vraiment nature tout en restant dans notre beau pays. Nous n’avons pas été déçues ! Pour une première expérience c’était vraiment top, à peine rentrées on réfléchissait déjà à la prochaine destination et cette fois ci, au Portugal.

 

Vous devez vous en douter, la vie en van n’est pas tous les jours facile, contrairement à ce qu’on nous fait croire sur les réseaux sociaux. «Vanlife», ce n’est pas seulement des levés de soleil devant un paysage magnifique, des moments merveilleux au quotidien, il y a toute la galère aussi. La météo y joue pour beaucoup et le manque de confort aussi. Parfois les nuits sont très froides, il faut se ravitailler en eau assez souvent et en gaz aussi. Il faut trouver un endroit pour la nuit sans gêner qui que ce soit. En fait la vie en van t’apprend la patience, la promiscuité et t’oblige à utiliser l’essentiel ! C’est aussi ça qui est intéressant, tu réfléchis à deux fois avant de prendre toute ta garde-robe avec tes 25 paires de Vans, l’espace à l’intérieur est trop petit pour qu’on s’encombre de choses inutiles. Mais globalement cette sensation de liberté, c’est pour moi la meilleure au monde et elle est incomparable, on en devient vite accro.

"En fait la vie en van t’apprend la patience, la promiscuité et t’oblige à utiliser l’essentiel !"

Avec le temps et l’expérience des Road trips, on s’est rendu compte qu’il était nécessaire pour avoir un minimum de confort d’être bien équipé. Nous avons rajouté par la suite un frigo, l’électricité avec une batterie secondaire, un petit four (Omnia). Notre futur projet ce serait de placer des panneaux solaires sur le toit, pour être totalement autonome. Tous ces équipements ont un coût c’est certain mais pour moi ils sont indispensables dans notre quotidien en van.

Du côté de ma famille c’est vrai que ça n’a pas été la grosse surprise du siècle, ils s’y attendaient, en fait j’ai toujours exprimé l’envie de bouger et de vadrouiller. En règle générale les gens sont plutôt étonnés de voir deux filles dans un van vieux comme le monde et souvent ils nous sourient, nous font coucou de loin quand on passe. Je trouve ça énorme et trop mignon à chaque fois !

Mais en tout cas pour les personnes qui hésitent et qui y réfléchissent je n’ai qu’un seul et unique conseil à vous dire : FONCEZ !

Vous ne le regretterez pas, vous serez libre d’aller où vous voulez et surtout quand vous voulez sans contraintes au gré de vos envies. Foncez, simplement, ça vous apportera tellement de choses et de beaux souvenirs.

J’espère vous croiser très bientôt sur les routes!

Lyce.

Suivez les aventures en van de Lyce sur Instagram @lyceg_ !

Leave a comment

All comments are moderated before being published

Shop now